Suivre le chemin de sa créativité par l’écriture. Quand le verbe devient poétique…

Frise logo Fréquence Lire

Virginie Langlois -Liberté d’écrire.

Logo Rencontres Lire à pleine voix

La liberté d’écrire. Liberté intérieure.

Durant cet atelier, Virginie Langlois vous proposera  des outils de jeux d’écriture. Des outils qui permettent de suivre le chemin de sa créativité intérieure. Et de faire tomber les barrières (psychologiques, intérieures) qui s’élèvent lorsqu’il nous est demandé d’écrire.

« Accéder à sa créativité et à son imagination en libre flux, c’est accéder à une partie holistique de la conscience. Et le verbe devient symbolique et poétique même sans expérience, surtout sans expérience… »


Salle Khalil Gibran, Pavillon des Congrès

 Samedi 9 juin 2018, de 16 h à 17 h 

Sans inscription, dans la limite des places disponibles (15 participants maximum)


Virginie Langlois est née dans le var en 1966.

Ingénieur, elle a travaillé dans l’industrie avant de mener une réflexion philosophique sur le fonctionnement quantique de la réalité. Elle se consacre désormais à l’écriture. Son premier roman remarqué, Les Sabliers du temps (Actes Sud 2006) a remporté le prix de l’inédit du festival de Mouans Sartoux, son second La Grande Éclaire (Actes sud 2008) a remporté le prix Handi Livre 2008. Elle a co-écrit un premier film sur le cancer du sein en tant que co-auteur, Mes deux Seins Histoire d’une guérison,(réalisatrice Marie Mandy) (prix spécial du jury Europa à Berlin, — meilleur film documentaire européen —, et Médaille d’argent au Grand Prix International URTI du Documentaire d’Auteur 2010). Ainsi qu’un court métrage, L’étrange Balade de Sarina. Son troisième roman, Anna des Miracles (Buchet-Chastel 2014) est également traduit en allemand (Ed Thiele Verlag 2016).

Conférencière, scénariste et animatrice d’atelier d’écriture créative, elle écrit aujourd’hui à six mains, avec Céline Decorte (illustratrice) et Philippe Granarolo (philosophe) un livre dessiné vulgarisant le modèle philosophique de la mécanique quantique.

Plus de mondes que ce que nous en voyons…

« La Terre est riche d’infinis présents.
Nous la croyons ronde. Nous pensons en avoir fait le tour parce que nous savons en parcourir l’espace mais nous sommes ignorants en ce qui concerne le temps.
La Terre est riche d’infinis présents.
Il y a, ici, plus de mondes que ce que nous en voyons.
À un même endroit existent la sécheresse et l’abondance, la guerre et la paix, la souffrance et l’espérance, et, entre les deux, mille et une nuances.
»
*Les Sabliers du temps, Roman Actes Sud 📌


Logo page d'accueil site Fréquence Lire
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail