25 septembre 2020 : Les yeux revolver au Théâtre de la ville


Logo Théâtre de la Ville de Valence

 

M E R C I  au Théâtre de la Ville pour son accueil et à la Ville de Valence pour la gratuité du théâtre à l’occasion de cette représentation.

 

 


Merci aussi au public nombreux qui a répondu présent. 

Par ailleurs, suite à la mort brutale de l’auteur jeunesse valentinois Franck Prévot fin mai 2020, Fréquence Lire, dont la mission est de promouvoir et faire aimer la lecture à différents publics, a souhaité continuer à faire connaître les livres de Franck. *

La représentation théâtrale fut donc l’occasion pour Daniel Salles, membre de Fréquence Lire, et qui a bien connu l’auteur, de remettre deux livres de Franck à Marie-Josée GRAND, représentante de Fanatenane.

Deux livres qui voyageront jusqu’à Madagascar. 

 

* avec l’aide de la librairie Notre temps à Valence et de plusieurs amis de Franck.

 


Des yeux revolver qui visent juste…

 

Enfin, un immense merci à la Compagnie Françoise Maimone (metteur en scène de la pièce) d’avoir abandonné ses droits pour servir deux causes : la protection d’enfants de Madagascar et la lecture sous toutes ses formes.

 

Frise logo Fréquence Lire

(La séance  prévue le 7 mai a dû être reportée en raison de la crise sanitaire.)

Tenez-vous prêts, les membres de Fréquence Lire, de Fanatenane, et de la Compagnie Françoise Maimone vous invitent à une bataille sans merci ! Celle de la vie et du rire envers et contre tout.

Haut les mains Madame Morosité ! Nous vous tiendrons en joue au moins le temps d’une soirée ! Armés de nos yeux revolver et de nos espoirs.

👏 🗣Parce que la vie, c’est aussi cela : le spectacle, les mots déclamés, et le P A R T A G E. 🗣 👏 

Les yeux revolver, au Théâtre de la Ville, le 25 septembre 2020 à 20h30. Port du masque obligatoire. Tarif unique : 15€.


Pièce d’Anny Blaise Resnik, mise en scène par Françoise Maimone, interprétée par Brigitte Couston et Pierre Mélé.

Vous pouvez réserver vos places en suivant ce lien :
réserver ma place de théâtre
ou en envoyant votre chèque* de réservation à :
Fréquence Lire chez AMD, 3 rue du Lac 26800 BEAUVALLON

*NB : les chèques seront encaissés après la date de représentation, sauf si annulation en raison du contexte sanitaire actuel.

Et en attendant de découvrir la pièce en salle, allez jeter un coup d’œil à l’extrait qui vous en dira plus long que tous les discours !


3 associations se donnent la main…

Trois associations, Fréquence Lire, Fanatenane et la Compagnie Françoise Maimone, ont souhaité s’unir afin d’organiser cette soirée solidaire.
” Une manière de créer un temps spectaculaire au profit d’une cause où l’humain reste le sujet essentiel. ” – (Françoise Maimone)

Fanatenane, qui veut dire… … espoir en Malgache…

FANATENANE (www.fanatenane.fr) est une Association de Solidarité Internationale, créée en 1996, qui développe essentiellement ses actions en faveur des enfants jumeaux abandonnés par leurs familles en raison d’un tabou (malédiction sur les naissances gémellaires) soutenu et perpétué par des rois coutumiers, en dépit de la loi Malgache. L’Association a un rôle social, sanitaire et éducatif excluant toute action consacrée à l’adoption.
Les actions de Fanatenane revêtent, outre leur portée éthique de protection de l’enfant, une éminente dimension politique.

Fréquence Lire et la Compagnie Françoise Maimone sont heureuses de s’associer pour soutenir cette association.

Merci de votre soutien au monde associatif, aux auteurs et aux artistes qui ont plus que jamais besoin de notre mobilisation.


Les yeux revolver, on en parle…

Deux personnages, l’un valse avec les mots, l’autre avec l’absurdité du monde. Un lien impossible où l’illogisme et l’irrationnel, comme un cercle infernal, enferment l’un et l’autre. Et les lient inexorablement.

« La pièce Les Yeux revolver  d’Anny Blaise-Resnik a agréablement surpris les nombreux spectateurs. Elle les a, en effet, entraînés dans l’étrangeté de situations loufoques et souvent comiques d’un monde où les mots comme les locutions métaphoriques les plus familières seraient toujours pris au pied de la lettre. Un spectacle particulièrement jubilatoire, chaleureusement applaudi. » – Le Dauphiné, le 16/10/2018Françoise Maimone, metteur en scène de la pièce…

Françoise Maimone, metteur en scène nous en parle…

“Un titre étrange. Un titre suivi de mots en jeu, de situations loufoques. Et de relations entre lui, l’acteur Pierre Mélé, ressemblant étrangement à l’immense Orson Wells. Et elle, Brigitte Couston, drôlement dégingandée dans son corps de marionnette. Tous deux incarnant avec conviction et talent ce texte dramatique d’Anny Blaise Resnik – lui jouant un certain Commissaire, et elle une certaine Capucine…

Ensemble, ils sont pleinement au service de cette « composition littéraire ». Une composition qui ne peut que susciter le désir d’aller au-delà d’un simple sens psychologique. Ainsi ils utilisent les mots comme des supports de jeu. Et là les corps s’amusent à se bousculer, à danser avec les mots, à virevolter afin de démêler l’énigme de cette drôle d’histoire policière. Rythme, musicalité des mots, ambivalence, paroxysme créent un monde où nos deux protagonistes nous embarquent avec bonheur et même parfois avec fureur. Mais le rire est bien là, au côté du public.”



Logo Fanatenane (Espoir Malgache)
Facebooktwitterpinterestlinkedinmail