À vive voix, l’éloquence en pratique

Pour la troisième fois, cet évènement  concernait les élèves de 3ème Générale et 2nde pro du bassin valentinois.  De nouveau, l’association Fréquence Lire participait en tant qu’invitée  à la finale inter-établissements 3ème-2nde pro. Elle avait lieu le mercredi 9 juin à l’auditorium du Conservatoire de Valence. Tous les élèves des six établissements impliqués avaient eu le privilège de se préparer avec un professeur de leur choix. Puis, chaque établissement devait faire remonter un ou deux candidats par classe pour une demi-finale établissement. Étape qui devait déterminer les deux finalistes pour la grande finale inter-établissements.

Ainsi, À vive voix réunissait cette année les collèges Gérard Gaud, Paul Valéry, Camille Vernet, Jean Zay et les  lycées Montesquieu et Victor Hugo.

Le maître de cérémonie était Laurent Prat. Didier Vadrot, Directeur du Conservatoire ; Ingrid Auziès, Chargée de Mission arts et culture ; Emmanuelle Kalonji IA-IPR (Inspecteur d’académie – inspecteur pédagogique régional) de Lettres-Histoire-Géographie ; Mireille Coffin, Déléguée du Préfet et Marion Galaman, animatrice radio Méga, composaient le jury.

Enfin, un jury étudiant CPGE (Classe préparatoire aux grandes écoles) de Camille Vernet devait désigner son orateur préféré.

À vive voix, l'éloquence en pratique. Les finalistes du concours.

Les lauréats

Alors, pour ce qui est du fond… : les élèves qualifiés devaient disserter sur les sujets suivants :

          • Faut-il être prêt à tout pour atteindre ses objectifs ?
          • Les jeunes d’aujourd’hui sont-ils condamnés à être éco-responsables ?
          • Peut-on considérer les artistes comme essentiels ?
          • Les influenceurs peuvent-ils être considérés comme une arme citoyenne ?

Et les vainqueurs sont :

  • Prix des étudiants du lycée Camille Vernet : Artus Wojcik du collège Camille Vernet. Sujet : Les jeunes d’aujourd’hui sont-ils condamnés à être écoresponsables ?
  • Puis le coup de cœur du jury adulte : Maïa Bellazi du collège Jean Zay. Sujet  : Peut-on considérer les artistes comme essentiels ?
  • 1er prix du jury adulte : Tiphaine Barrel du collège Gérard Gaud. Sujet : Les influenceurs peuvent-ils être considérés comme une arme citoyenne ?
  • Et le 2ème prix du jury adulte : Anabelle Ter du lycée Victor Hugo. Sujet : Les jeunes d’aujourd’hui sont-ils condamnés à être écoresponsables ?

Ces quatre jeunes ont reçu des trophées réalisés par la section métallurgie du lycée Montesquieu.

Pour finir, les membres de Fréquence Lire félicitent les enseignants qui ont organisé ce concours malgré un contexte difficile. De même que les élèves dont ils ont apprécié l’humour et les performances oratoires.

Les trophées du concours À vive voix.

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail