HOMMAGE.


Franck PRÉVOT. Tout allait bien. Si bien…

Franck Prévot. Tout allait bien. Si bien même. Il avait participé à la première édition du salon du livre et du livre audio à Valence. Et nous avions pu apprécier son intervention autour de son livre Oddvin, le prince qui vivait dans deux mondes

La situation inédite du confinement l’avait semble-t-il décidé à être présent sur Facebook. Afin de conserver un lien sans doute, aussi particulier soit ce lien sur les réseaux sociaux… Et ce fut un vrai cadeau pour ceux qui ont lu quotidiennement ses publications, teintées d’un humour jamais défaillant, d’une profondeur et d’une bienveillance également très présentes.

Il était (vraiment) cet humain qui aime et qui navigue…

Allez vous y promener, vous aurez une petite idée de qui était ce talentueux et si généreux auteur valentinois : Facebook Franck Prévot


“Moi sur les réseaux sociaux ! Vous n’en revenez pas! C’est que… deuxième semaine de confinement, j’ai eu le temps de penser! Penser à ce qui nous arrive. (…) À jadis quand on pouvait sortir, souvenez-vous. Penser à demain, ou plutôt penser qu’il est difficile d’imaginer à quoi ressemblera demain. Penser à vous! Alors l’idée m’est venue de partager mes pensées avec vous et avec tous ceux avec lesquels vous souhaiterez peut-être à votre tour les partager. Ne vous privez pas! Partager mes pensées, comme une manière d’être un instant avec vous tous chaque jour alors qu’on est contraints de rester chacun chez soi, et vous dire un bonjour en forme de clin d’œil qui sourit. Parce que même loin les uns des autres, on a toujours meilleur compte de rester ensemble. C’est vrai quoi…” – 26 mars 2020

Frise logo Fréquence Lire

Daniel Salles, membre de Fréquence Lire, lui rend ici hommage :

Hommage à Franck Prévot, à partir des titres de quelques-uns de ses livres.

Tout allait bien,  mais Voleuse !  la mort brutale l’a arraché de notre monde de confinés durant lequel il avait partagé sur Facebook sa créativité, son humour et créé des livres à la main pour nous ouvrir l’espace des mots. Franck Prévot, Unique comme chacun,  n’est plus.  Nous n’aurons plus droit à ses Pensées  [qui ] sont des fleurs comme les autres, à ses Pensées sans compter, ses Pensées cachées, ses Pensées sauvages pour enfants cultivés, ses dernières Pensées

Désormais, Franck vivra dans deux mondes, le monde inconnu où nous finirons tous, et celui des souvenirs que nous conserverons de cette belle personne, expression galvaudée mais qui le décrit si bien, de ce pédagogue hors pair. Et il restera pour nous Cet humain qui aime et qui navigue au milieu des mots, cet inventeur de la machine à poèmes et autres ateliers d’écriture.

Car il savait si bien, Au fil de l’amour et avec l’aide de ses amis illustrateurs, nous faire découvrir  Wangari Maathai la femme qui plante, l’Encyclopédie revisitée, les contes, le cinéma, les poèmes…

La vraie vérité sur le secret de Franck, c’était que par sa bienveillance, il suscitait la créativité des élèves et leur ouvrait la porte de l’écriture et de la poésie.

À Franck, en souvenir des deux beaux projets pédagogiques que nous avons construits ensemble et de Laurent, notre ami commun”.

Daniel Salles


Autres hommages

“Avec toute notre amitié, depuis la découverte d’Un amour de verre“.

Olivia Reny et sa famille.


“De la couleur pour mettre en relief les titres de ses ouvrages. Parce que Franck Prévot aimait la couleur. Toutes les couleurs, y compris le blanc et le noir qui signaient en quelque sorte ses pensées partagées sur Facebook. Pensées brillantes, irrésistibles, récréatives et drôles. Sa machine à poèmes, il voulait nous l’offrir en couleurs elle aussi. Il a eu le temps de partager beaucoup de SA couleur. Tout ira bien, mais nous resterons sur notre faim…”

Anne-Marie Dumas

Frise logo Fréquence Lire

Petit florilège…



Facebooktwitterpinterestlinkedinmail